Contactez
Déjeunons sur l'herbe !

Oui, je souhaite m'abonner à la newsletter
(*) Champs obligatoires

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06/01/78, les informations recueillies via ce formulaire peuvent donner lieu à l'exercice d'un droit d'accès, de modification, de rectification.

Vous souhaitez
être rappelé ?

Entrez votre numéro de téléphone ,
nous vous rappellerons dès que possible.

Le goût du vin ?

L'analyse sensorielle est par nature très appliquée en œnologie. En effet, le transformation du sucre des raisins par les levures en arômes du vin est, en théorie, un potentiel infini de diversité. C'est même devenu un sport international que de déguster à l'aveugle, et il existe de nombreux outils pour nous guider dans la description des vins. Voyez cette roue des saveurs, par exemple.

Roue des arômes du vin, La carte s'il vous plaît

La société La carte des vins s'il vous plaît vient d'ailleurs de sortir un poster avec la roue des arômes (photo ci-dessus). Pourtant il y a un nuage qui obscurci le ciel de la diversité aromatique des vins, je veux citer dans l'ordre: La macération carbonique et la macération pelliculaire.

Si les 2 noms contiennent le même terme "Macération" ce sontbien 2 techniques différentes.

1. La Macération Carbonique

Autrefois cantonnée à la région Beaujolaise, et surtout utilisée pour la production des beaujolais nouveau, la macération carbonique est un procédé qui permet d'assagir l'acidité d'un vin et d'exhauster les arômes de fruits frais, dont la terrible banane. Un vin ainsi produit présentera donc une couleur pâle, violacée ou rubis en fonction du cépage, des tannins souples, une acidité moyenne et des arômes de fruits frais (Cerise, Framboise, Fraise, banane...). Un vin charmeur, facile à boire, sans complexité et sans longueur non plus, ce n'est pas ce qu'on lui demande.

0 Commentaire

  1. Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire .